Se connecter

Votre panier est vide

English | Français

La Guyane et la traite négrière, 1652-1829

Histoire,

La Guyane et la traite négrière, 1652-1829

Cet ouvrage a l'ambition de porter un éclairage sur une page violente et douloureuse de l'histoire de l'humanité, la Traite négrière ou transatlantique qui, très récemment, fait l’objet d’un renouveau historiographique. Violente et douloureuse, elle l'a été, puisqu'il s’agit d'un trafic de millions d’êtres humains qui s’est développé pendant trois siècles. Supports de la première mondialisation, les routes de la Traite négrière transatlantique mettent en relation les trois sommets d’un triangle : l’Europe où elle se légalise et s’institutionnalise comme un vecteur de développement économique, l’Afrique, pourvoyeuse d'une main-d’oeuvre contrainte et abondante et les Amériques, avec un focus sur la Guyane, où les captifs transformés en esclaves deviennent les acteurs majeurs de la société coloniale, mais également les inventeurs d'un monde inédit, « le monde Atlantique » résultant de la mise en contact d’hommes, de plantes, d’animaux, de valeurs culturelles et religieuses.

Cet ouvrage veut fournir au lecteur de multiples documents écrits et iconographiques concernant essentiellement la Guyane et des synthèses tenant compte des travaux les plus récents sur la Traite négrière transatlantique. À cet effet, les perspectives ont été multipliées : échelle locale, nationale et internationale, temps long et temps court pour décrypter la complexité de cette histoire, pour en appréhender sa portée et contribuer à son appropriation par la société civile.