Se connecter

Votre panier est vide

English | Français

Textes - Etudes et Documents 9

Revue, colloque, mélanges,

Textes - Etudes et Documents 9

Le 14e Festival Kréol qui s'est tenu à Mahé, aux Seychelles, du 23 au 31 octobre 1999 a permis, selon l'expression de beaucoup de participants, « la renaissance de l'esprit Bannzil Kréyol ». En effet, en 1982, à Sainte-Lucie, à l'occasion du congrès du Comité international des études créoles, un groupe de créolistes natifs au nombre desquels on comptait les Martiniquais Jean Bernabé et Raphaël Confiant, la Seychelloise Danielle de Saint-Jorre, les Saint-Luciens Morgan Dalphinis et Lawrence Carrington, le Mauricien Vinesh Hookoomsing et bien d'autres, créèrent le concept Bannzil Kréyol ou archipel créole.

En 1982 s'est tenu le premier colloque Bannzil Kréyol à La Réunion au cours duquel toutes les communications furent prononcées en créole. L'événement, qui fut retranscrit dans un numéro spécial de la revue réunionnaise Sobatkoz, augurait d'un avenir prometteur. Malheureusement, la « révolte » des créolistes natifs semblaient avoir fait long feu.

C'était sans compter sur les Seychelles où se produisit au cours des dix dernières années une véritable révolution culturelle et linguistique. Le créole est devenue la langue nationale de cette république de l'océan Indien, bénéficiant de l'appui total du gouvernement et de la mise en place d'une créolisation réfléchie et déterminée de l'école, de l'administration et des médias. Au centre de ce dispositif, Lenstiti Kréol a joué et continue de jouer un rôle fondamental. A tel point que l'on peut presque dire que les Seychelles sont avec Haïti (mais pas pour les mêmes raisons) le seul pays créolophone où le créole possède un avenir assuré. Le pays du président Albert René est devenu le phare de la Créolité dans le monde et très significativement le colloque du 14e festival créole était intitulé :

Kréolité dan lémonn, lémonn dan Kréolité

Pendant quatre jours, tous les aspects de la question créole ont été abordés et cela le plus souvent en créole comme en témoigne ce numéro spécial de Textes - Etudes et Documents.

Puisse l'esprit Bannzil Kréyol toujours renaître de ses cendres !

Raphaël Confiant