Se connecter

Votre panier est vide

English | Français

Les jésuites en Guyane française sous l’Ancien Régime (1498-1768)

Histoire,

Prix Lucien de Reinach 2011

Les jésuites en Guyane française sous l’Ancien Régime (1498-1768)

 Entre guerre et dominations religieuses, faiblesses humaines et militaires, l’implantation du catholicisme  est improbable aux premiers temps de la colonisation en Guyane. 

Quand l’identité du royaume de France – et donc du catholicisme – est considérée comme acquise, les jésuites doivent s’atteler non pas à une mission en Guyane, mais à un triple apostolat : d’abord auprès des colons venus de France et d’Europe dont il est difficile de conserver une conduite chrétienne, auprès des Amérindiens si déroutants par leurs croyances et leur mode de pensée au point de déstabiliser, parfois, les méthodes jésuites, et enfin auprès des esclaves qui soulèvent peu d’enthousiasme évangélique.

Les Compagnons de Jésus mènent une colonisation temporelle par les habitations qu’ils possèdent, par le collège dans lequel ils enseignent, par le palais dans lequel ils brillent ; mais le centre de leur mission apostolique est avant tout une colonisation spirituelle. Riches de leurs expériences mondiales, ils s’adaptent, affinent leur méthode de quadrillage spirituel du territoire, allant à l’ouest avec Kourou et Sinnamary, à l’est sur l’Oyapock.

Cet élan missionnaire devra brusquement s’interrompre, pour ouvrir la voie à d’autres destinées religieuses.