Se connecter

Votre panier est vide

English | Français

Le Malaise Créole un dérivé du mal français

Essai politique,

Le Malaise Créole un dérivé du mal français

Un livre à lire absolument, si l'on veut bien comprendre la réalité de ces départements d'outre-mer, vestiges de l'ancien empire colonial français, qui confèrent à la France d'aujourd'hui une partie substantielle de sa physioniomie.

Les Créoles, habitants des départements d'outre-mer, sont-ils les « enfants gâtés » de la France, qui leur « donnerait tout » sans « rien en recevoir » ? Devraient-ils donc se réjouir de cette situation d'assistés ? L'auteur s'insurge contre cette vision stéréotypée. Pour lui, en effet, en dépit des avantages reçus, il y a un réel malaise créole, mais qui n'est que l'aggravation, du fait des handicaps locaux, d'un mal bien connu propre à la France entière : le mal français.

Dans un style alerte où le mordant du ton rehausse la rigueur de l'argumentation, il démontre magistralement le mécanisme de la filiation entre les deux, d'où il ressort d'ailleurs que, malgré les apparences, cet état de choses profite davantage à la métropole qu'aux Créoles eux-mêmes. De cet amer constat il conclut néanmoins que la communauté créole peut sortir de son malaise, mais à une double condition :

  • Assurer elle-même, la promotion de la créolité, considérée comme une micro-civilisation originale de nature à enrichir le patrimoine culturel français.
  • S'orienter vers une troisième voie locale, intermédiaire entre l'indépendance et une simple assimilation à la métropole et fondée sur une éthique dite humanisme politique.