Se connecter

Votre panier est vide

English | Français

La Route du Sucre

Revue, colloque, mélanges,

La Route du Sucre

De nombreux chercheurs ayant apporté leur contribution à l'histoire de la canne à sucre, donc à la connaissance de la route du sucre, ont permis d'établir que cette plante a fait l'objet d'une culture irriguée tant en Inde, qu'en Perse et dans la Méditerranée. La première dissémination de la plante qui nous intéresse dans ces Actes coïncide avec l'installation de l'empire arabo-musulman.

Les étapes de la Sicile, de Chypre et de Madère assurent une transition puisque la plante dans cette dernière est introduite dans un écosystème où elle n'a plus besoin d'être irriguée. Il convient également de noter que c'est la nation catholique portugaise qui organise la production de sucre de canne dans l'île de Madère au xive siècle.

A partir du xvie siècle, l'extension de la religion catholique et l'implantation de la canne en Amérique vont de pair. Cette implantation détermine un ébranlement multidirectionnel avec comme résultat l'introduction de peuplements nègres et indiens dans les colonies à sucre des nations européennes (Espagne, Portugal, France, Angleterre, Hollande voire Danemark) régies par le Code noir, matrices des sociétés américaines actuelles.

L'un des participants note : « un trait fondamental demeure : le rôle considérable joué par les juifs dans le développement de l'industrie sucrière dans le Nouveau Monde (Brésil, Antilles) et du commerce lointain aux xvie et xviie siècles. Sans eux, les premiers colons européens ne seraient pas capables de fabriquer du sucre pour l'exportation et organiser leurs habitations. Il s'agit donc d'ouvrir un véritable débat gravitant autour de ces questions essentielles en restituant tout l'arrière-plan historique resté dans l'ombre ».