Se connecter

Votre panier est vide

English | Français

Histoire religieuse de la Guyane française aux XIXe et XXe siècles

Histoire,

Histoire religieuse de la Guyane française aux XIXe et XXe siècles

La dimension magique de la religiosité des Créoles

La Guyane française fait certes partie intégrante de la France et de l’Europe, mais, sur le plan religieux, les Guyanais rejoignent la manière de croire des peuples caribéens et sud-américains. Chez les Créoles de la Guyane, dont il est plus particulièrement question dans cet ouvrage, la pratique de la religion catholique est en effet de longue date habitée de croyances populaires qui admettent l’efficacité de la magie. Au cours de l’histoire coloniale, la religiosité des Créoles a puisé nombre de ses traits dans des systèmes religieux traditionnels de l’Afrique subsaharienne.

La réception des sacrements, la pratique de la prière, la dévotion à certains saints, les rites funéraires, la « fête du Saint-Esprit » sur l’Approuague sont colorés de croyances enregistrées au fil des siècles, qui autorisent la consultation des gadò.

Même si des personnes ou des groupes affichent distance, voire rejet de ces croyances et des pratiques qu’elles impliquent, dans toutes les classes sociales, au-delà des appartenances religieuses, celles-ci constituent néanmoins l’un des fondements de la culture religieuse, avec parfois des incidences, tant dans la vie privée que dans la vie publique en ses dimensions politiques, économiques et culturelles.

On trouvera ici une analyse de l’identité religieuse, qui, à la lumière de l’histoire, explore le jardin secret des Guyanais, Créoles (de toutes origines), Amérindiens, Bushinenge et originaires du Brésil ayant des représentations religieuses similaires ; un miroir où les Créoles de la Caraïbe et de l’Océan Indien reconnaîtront également leur manière d’être au monde.