Se connecter

Votre panier est vide

English | Français

Dictionnaire des néologismes créoles

Dictionnaire,

Dictionnaire des néologismes créoles

Aujourd'hui, la langue créole, parlée par une douzaine de millions de gens à travers les Caraïbes, la Guyane et l'Océan Indien, est à la croisée des chemins. Reconnue comme une langue à part entière depuis la fin des années 60, elle n'a cessé de gagner du terrain en investissant des domaines de communication dont elle était auparavant exclue : la presse orale et écrite, les églises, l'école et l'université, voire l'administration dans des pays tels que Haïti ou les Seychelles.

Mieux, l'éternel débat sur la graphie du créole s'est achevé, au terme d'une quinzaine d'années d'âpres débats, par l'adoption du système dit « Système-GEREC » lequel est désormais en usage, après des modifications mineures, dans l'ensemble des pays créolophones. La question de la possibilité d'une littérature de qualité en langue créole est, elle aussi, forclose grâce à l'apparition d'un nombre impressionnant de poètes, de romanciers et de dramaturges à partir des années 70.

Il reste au créole une ultime étape à franchir avant de pouvoir atteindre sa pleine souveraineté : celle de l'élaboration d'une langue écrite qui puisse assumer le quotidien scriptural des populations créolophones. Si écrire un poème ou un roman ne pose plus de problèmes en créole, rédiger un rapport administratif, une affiche électorale, voire un tract politique demeure encore un chantier ouvert. D'où l'urgente nécessité de forger des néologismes comme cela s'est passé dans toutes les langues qui ont eu l'ambition de cesser d'être de simples vestiges patrimoniaux pour devenir de véritables outils de développement.