Se connecter

Votre panier est vide

English | Français

Jean Samuel Guisan (†)

 En 1769, Jean Samuel Guisan (1740-1801), ingénieur autodidacte d’origine suisse, débarque au Surinam pour aider son oncle dans la gestion de plantations.

Lors de sa visite à Paramaribo en 1777, l’ordonnateur Malouet le débauche et lui confie la mission de développer la culture des terres basses de la Guyane française et gérer l’atelier royal d’esclaves dévolus aux travaux publics. Jusqu’en 1791, il travaille ainsi à la promotion des « terres noyées », conseillant, aménageant, construisant pour le compte de la colonie et d’habitants particuliers.

De retour dans son pays natal, il rédige pour la postérité ses mémoires, dans lesquels il livre un témoignage exceptionnel sur son parcours en Guyane hollandaise et française : agriculture, esclavage, politique, technique, colonisation, société coloniale sont autant de thèmes qu’il aborde avec le regard d’un étranger qui a navigué aussi bien dans les zones humides les plus inhabitées de Guyane que les salons ministériels de la Cour de Louis XVI.

Jean Samuel Guisan (†) a publié un livre chez Ibis Rouge: