Sign in

Your cart is empty

English | Français

Le territoire de l’Inini 1930-1969

Histoire,

Le territoire de l’Inini 1930-1969

Comment une portion de l’Amazonie est-elle devenue française ? Comment l’arrière-pays de la Guyane, historiquement constitué en résistance à l'intrusion de la colonisation, fut-il intégré à un espace national ? Quel rôle jouèrent les tribus d’Indiens, de descendants d’esclaves marrons ou encore les orpailleurs et évadés du Bagne qui peuplaient ces confins ?

L’histoire de l'Inini, colonie d'administration directe créée en 1930, maintenue en dérogation au principe d'assimilation et normalisée en 1969 seulement, explicite les étapes d'une expansion étatique menée par la France dans l'hinterland de la Guyane. Après une synthèse de la genèse autochtone de l'Inini, cet ouvrage décrit son système politique qui suscita l'opposition vive des élus locaux. Le projet initial, conçu sur le modèle des colonies africaines, fut infléchi par le Front populaire, par l'agitation a ticolonialiste des déportés indochinois chargés des grands travaux et par la rencontre avec les populations sylvicoles. Après-guerre, les mesures de développement social et de protection des populations tribales renforcèrent la vison d'un sanctuaire dont le parc amazonien serait une ultime expression. Enfin, l'Inini renouvela la situation de contact colonial sur cette marge amazonienne avec la rencontre entre les fonctionnaires de terrain – administrateurs coloniaux, médecins militaires, gendarmes – et les populations de l'arrière-pays – tribus de frontières, migrants travaillant l'or et aventuriers de la jungle –, contact décrit ici avec précision et pittoresque.

L’Inini offre une nouvelle lecture du processus historique de la région de la Guyane, à la fois connecté à l’échelle impériale et pleinement inséré dans son histoire continentale sud-américaine.